PNL https://pnl.aikicom.eu Un site du Réseau AikiCom Tue, 05 May 2020 18:47:36 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.4.1 Transformer l’anxiété liée au Coronavirus en vigilancehttps://pnl.aikicom.eu/2020/03/16/transformer-anxiete-coronavirus-en-vigilance/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=transformer-anxiete-coronavirus-en-vigilance https://pnl.aikicom.eu/2020/03/16/transformer-anxiete-coronavirus-en-vigilance/#respond Mon, 16 Mar 2020 22:36:46 +0000 https://pnl.aikicom.eu/?p=1089 La crise du coronavirus (CV dans le texte ci-dessous) et les mesures de confinement peuvent créer une certaine anxiété. Le travail ci-dessous a été effectué avec une personne angoissée par tout ce qui se dit autour du coronavirus et surtout la manière de se comporter en rue et dans les magasins. Il consiste en un…

L’article Transformer l’anxiété liée au Coronavirus en vigilance est apparu en premier sur PNL.

]]>
La crise du coronavirus (CV dans le texte ci-dessous) et les mesures de confinement peuvent créer une certaine anxiété.

Le travail ci-dessous a été effectué avec une personne angoissée par tout ce qui se dit autour du coronavirus et surtout la manière de se comporter en rue et dans les magasins.

Il consiste en un travail sur les sous-modalités pour passer de l’état d’anxiété à un état de vigilance:

  • Exploration des sous-modalités (SM1) de l’état d’anxiété lié au CV
  • Exploration des sous-modalités (SM2) de l’état d’attention que manifeste le client lorsqu’il/elle traverse la rue en faisant attention aux voitures (peut-être pas adéquat si parisien.ne car traverser une rue à Paris n’est pas la meilleure expérience d’attention sans stress;-) )
  • Appliquer SM2 à la situation d’attention dans la situation CV

Le client avec qui j’ai fait ce chemin était en accord complet sur le fait que faire attention pour traverser la rue est un état de vigilance et donc. différent de l’anxiété ressentie en envisageant les précautions liées au CV qui était devenu un passage en mode survie.

L’article Transformer l’anxiété liée au Coronavirus en vigilance est apparu en premier sur PNL.

]]>
https://pnl.aikicom.eu/2020/03/16/transformer-anxiete-coronavirus-en-vigilance/feed/ 0
Dilts réveille-toi, ils sont devenus fans!https://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/dilts-reveille-toi-ils-sont-devenus-fans-2/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=dilts-reveille-toi-ils-sont-devenus-fans-2 https://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/dilts-reveille-toi-ils-sont-devenus-fans-2/#respond Mon, 18 Mar 2019 13:02:57 +0000 https://pnl.aikicom.eu/?p=933 Cliquez ici pour lire l’article au format pdf

L’article Dilts réveille-toi, ils sont devenus fans! est apparu en premier sur PNL.

]]>
Cliquez ici pour lire l’article au format pdf

L’article Dilts réveille-toi, ils sont devenus fans! est apparu en premier sur PNL.

]]>
https://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/dilts-reveille-toi-ils-sont-devenus-fans-2/feed/ 0
La PNL en Perspective (M. Esser)https://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/la-pnl-en-perspective-m-esser/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=la-pnl-en-perspective-m-esser https://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/la-pnl-en-perspective-m-esser/#respond Mon, 18 Mar 2019 13:01:48 +0000 https://pnl.aikicom.eu/?p=931 Commentaire de lecture « La PNL en perspective » Editions Labor, 2003 Monique ESSERLe livre « La PNL en perspective » était, dans son édition de 1993 devenu un incontournable dans les bibliothèques francophones traitant de la PNL parce qu’il présentait des aspects rarement évoqués de la PNL.La nouvelle édition revue et augmentée se veut…

L’article La PNL en Perspective (M. Esser) est apparu en premier sur PNL.

]]>
Commentaire de lecture

« La PNL en perspective » Editions Labor, 2003

Monique ESSERLe livre « La PNL en perspective » était, dans son édition de 1993 devenu un incontournable dans les bibliothèques francophones traitant de la PNL parce qu’il présentait des aspects rarement évoqués de la PNL.La nouvelle édition revue et augmentée se veut une actualisation des réflexions de l’auteur depuis les dix années qui séparent l’ancienne édition, épuisée, de la nouvelle.« La PNL en perspective » conserve l’essentiel des qualités de la première édition et reste un ouvrage remarquable d’analyse et d’interprétation de qualité surtout dans son exploration de l’épistémologie et des fondements scientifiques d’une approche dont le grand public ne retient trop souvent que quelques techniques.Ajoutons également les éléments relatifs à l’histoire et au développement de la PNL qui cachent mal la quantité de recherche et de travail fournis pour reconstituer une chronologie qui n’a jamais été écrite (les acteurs des débuts de la PNL semblent préférer que circulent légendes et récits devenu quasi-mythiques autour de cette période). Si une grande partie des aspects « historiques » de la PNL figuraient dans la première édition, l’auteur les a actualisés pour prendre en compte les fruits de ses dernières recherches et amender un certain nombre d’éléments de la première édition qui ont mal vieilli. Regrettons toutefois qu’un certain nombre d’évolutions n’aient pas été prises en compte qui pourtant me paraissent particulièrement significatives pour bien comprendre la PNL. Je pense ici à la DHE de BANDLER, à la neuro-sémantique de HALL (légèrement évoquée lorsque l’auteur cite les méta-états) ou au « clean-language » (langage propre) de TOMPKINS et LAWLEY.

Cliquez ici pour ouvrir le commentaire en format pdf

L’article La PNL en Perspective (M. Esser) est apparu en premier sur PNL.

]]>
https://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/la-pnl-en-perspective-m-esser/feed/ 0
Le plein pouvoir des motshttps://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/le-plein-pouvoir-des-mots/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=le-plein-pouvoir-des-mots https://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/le-plein-pouvoir-des-mots/#respond Mon, 18 Mar 2019 12:57:01 +0000 https://pnl.aikicom.eu/?p=927 Commentaire de lecture Par Christian Vanhenten Titre de l’ouvrage: « Le plein pouvoir des mots, maîtriser le langage d’influence »Auteur: Shelle Rose CharvetEditions pour tous, collection SUCCES pour tous (1999)Titre original « Words that Change Minds » Le livre de Shelle Rose Charvet est un excellent ouvrage qui aborde les métaprogrammes d’une manière très claire et directement applicable. Les…

L’article Le plein pouvoir des mots est apparu en premier sur PNL.

]]>
Commentaire de lecture

Par Christian Vanhenten

Titre de l’ouvrage: « Le plein pouvoir des mots, maîtriser le langage d’influence »Auteur: Shelle Rose CharvetEditions pour tous, collection SUCCES pour tous (1999)Titre original « Words that Change Minds »

Le livre de Shelle Rose Charvet est un excellent ouvrage qui aborde les métaprogrammes d’une manière très claire et directement applicable.

Les métaprogrammes ont été défini par Leslie Cameron Bandler. Il semblerait (c’est Michael Hall qui en parle) que ce concept soit le fruit d’une étude de cas où la PNL de cette époque ne fonctionnait pas ou mal. 

Ces métaprogrammes sont des filtres, des filtres actifs en ce sens qu’ils sont des processus qui filtrent nos informations provenant du monde extérieur. Et Shelle nous explique que c’est Roger Bailey, un étudiant de Leslie Cameron-Bandler qui a mis au point le profil LAB.

Le profil LAB est une transposition au monde des affaires des métaprogrammes. Bailey a défini une série de 14 filtres ou caractéristiques qu’il a classés en 2 catégories: les caractéristiques de motivation et les caractéristiques de travail. Les premières caractéristiques définissent les filtres qui feront qu’une personne va ou ne va pas pas faire quelque chose. La deuxième catégorie regroupe les filtres qui seront utilisés par une personne lors de situations spécifiques.

Ces caractéristiques sont définies d’une manières très détaillée et très concrète dans le livre de Shelle. L’auteur n’hésite pas à illsutrer ses propos par des conseils et des expériences qui sont autant de signes de son expérience du monde professionnel.

Le livre contient des tableaux de synthèse reprenant les différentes caractéristiques avec les questions types qui permettent de les faire émerger et des structures verbales qui les font apparaître. Les exemples sont bien choisis et les commentaires permettent de se faire une idée claire de chacune des caractéristiques.

Shelle termine son ouvrage par plusieurs chapitres très intéressants et particulièrement pour les personnes qui ont pour mision de recruter du personnel. A partir d’une description de fonction elle définit le profil LAB type et examine en quoi le profil LAB de différents candidats interviewés correspond au profil recherché. Elle aborde aussi le profil LAB dans un cadre de négociation, dans une analyse de marché, dans la vente ou dans la politique et l’éducation.

Je terminerai en regrettant tout de même la qualité de la mise en page. Le jeu des caractères, les alignements dans les tableaux m’ont paru perfectibles.

En conclusion, un livre à recommander à tous ceux qui sont intéressé par une application concrète des métaprogrammes malgré les imperfections de mise en page. Il vous permettra de découvrir le profil LAB, une grille de travail tout à fait intéressante et très concrète dans un contexte professionnel.

Christian Vanhenten
site web: http://www.metapnl.com/atelierpnl/
Nous contacter

Découvrez le site de Shelle Rose Charvet

L’article Le plein pouvoir des mots est apparu en premier sur PNL.

]]>
https://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/le-plein-pouvoir-des-mots/feed/ 0
Lettre de Steve ANDREAS à la Communauté PNLhttps://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/lettre-de-steve-andreas-a-la-communaute-pnl/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=lettre-de-steve-andreas-a-la-communaute-pnl https://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/lettre-de-steve-andreas-a-la-communaute-pnl/#respond Mon, 18 Mar 2019 12:56:17 +0000 https://pnl.aikicom.eu/?p=925 Cette lettre poursuit plusieurs objectifs : 1. Annoncer le projet de recherche et de reconnaissance de la PNL, et décrire ce que nous espérons qu’il réalisera, et ce qu’il fait déjà. 2. Passer en revue les quelques inquiétudes d’ordre écologique que certains ont eu à propos du projet. 3. Demander votre aide pour diffuser l’annonce…

L’article Lettre de Steve ANDREAS à la Communauté PNL est apparu en premier sur PNL.

]]>
Cette lettre poursuit plusieurs objectifs :

1. Annoncer le projet de recherche et de reconnaissance de la PNL, et décrire ce que nous espérons qu’il réalisera, et ce qu’il fait déjà.

2. Passer en revue les quelques inquiétudes d’ordre écologique que certains ont eu à propos du projet.

3. Demander votre aide pour diffuser l’annonce du projet.

4. Demander votre appui, quelque que soit sa nature, en faisant en sorte que ce soit confortable pour vous.

Le projet :

Toute personne ayant suivi une formation en PNL, même de courte durée, sait, à partir de son expérience personnelle et des feed-back des clients, combien la PNL est efficace et rapide dans ses effets. Et nous savons également combien de fois nous avons été questionnés par des individus sceptiques : « quelles sont les preuves scientifiques de la PNL ? »  La réponse évidente est, « Il n’y en a pas. » De ce fait la PNL est souvent rejetée comme « secte », ou comme autre « psychologie pop» de plus, ou comme « arnaque new age », et en particulier par de nombreuses personnes travaillant dans la relation d’aide, et par des centaines de milliers de clients qui auraient pu être aidés et n’ont aucune possibilité de découvrir l’efficacité de la PNL. D’ailleurs, comme ces techniques ne sont pas complètement étudiées, les contributions qu’elles pourraient apporter aux praticiens dans les domaines de la thérapie, de l’éducation, des affaires, de la médecine, et d’autres champs n’ont pas été documentées.

Les buts généraux du projet de recherche et de reconnaissance de la PNL sont de soutenir, coordonner, et de financer des recherches scientifiques rigoureuses dans le champ de la PNL, afin d’obtenir une reconnaissance plus large des professionnels de la thérapie, de l’éducation et de la santé. Si ce projet réussit, il apportera de plus larges opportunités à tous les praticiens PNL, leur permettant d’aider la multitude de clients en souffrance qui n’ont actuellement pas accès aux méthodes efficaces et aux compétences que nous utilisons tous. 

La direction du projet:

Le projet est mené par Frank Bourke, PhD, un psychologue possédant d’excellentes références en matière de recherche et de clinique et qui utilise la PNL dans sa pratique depuis 30 ans. C’est un psychologue clinicien titulaire d’une licence, qui a été formé à la recherche par l’Institut de Psychiatrie de Londres, a enseigné à l’Université de Cornell, et a construit un « psychiatric management business » qui s’est développé dans 12 hôpitaux.

En 2001, Frank est sorti de sa semi retraite pour se rendre à New York après le 11 septembre et travailler avec huit cents survivants d’AON Corporation dans le World Trade Center. En utilisant la PNL, il a été capable de modifier la symptomatologie des survivants atteints de PTSD (Post Trauma Stress Disorders), et qu’il a traité beaucoup plus rapidement que les trente autres thérapeutes avec lesquels il travaillait. 

Frank est également le survivant d’un cancer. Il a utilisé les méthodes PNL pour traiter la douleur, et optimiser le processus de guérison de son cancer. Quand il a réalisé qu’il avait « survécu » et fait une réévaluation de sa vie, ce qui est habituel dans ces circonstances, il a décidé de s’engager à faire ce qu’il pouvait pour mener des recherches sur la PNL et obtenir sa reconnaissance. 
Frank a présenté sa proposition de projet à la conférence d’octobre 2006 de l’Institut pour les Etudes Avancées de la Santé (IASH) à San Francisco. Le projet est conçu pour être un travail important, qui implique des milliers de personnes, des millions de dollars, et des années de travail. 
Le projet est décrit plus longuement sur le site Recherche et Reconnaissance de la PNL  qui apportera régulièrement de nouvelles informations 

Les objectifs spécifiques :

Le premier programme, déjà commencé, concerne le développement d’une Bibliothèque Hyperlien (Hyperlink Library) qui référencie dans une base de données accessible toutes les publications et travaux réalisés à ce jour sur la PNL. 

La bibliothèque fait partie du fond documentaire essentiel pour pouvoir établir que le projet de recherche prévu mérite bien les subventions et soutiens des fondations. 

Nous avons soumis deux propositions de présentations à la réunion annuelle de la Société Internationale pour des Etudes du Stress Traumatique en novembre. L’une concerne le processus de dissociation Visuel /Kinesthésique, et l’autre la version PNL de l’EMDR. Si elles sont acceptées, nous espérons qu’elles leur donneront une crédibilité, et qu’elles susciteront l’intérêt des chercheurs qui bénéficient déjà de subventions pour mener des travaux sur ces méthodes. 

Le corps enseignant de l’Université Marshall a déjà lancé des propositions de recherche.

Les grandes lignes des objectifs actuels sont esquissées dans le Plan d’Action du Projet sur le site web de NLP R&R. Bien sur d’autres objectifs spécifiques seront décrits en fonction du développement du projet et des initiatives de ses membres pour faire des propositions, et transformer ces plans en action.

Les problèmes écologiques :

Quand Frank a formulé sa proposition à la conférence de l’IASH, et avant le vote de ses membres sur le démarrage du projet, un certain nombre d’inquiétudes à propos du projet, significatives et parfois véhémentes, ont été exprimées et discutées. J’en récapitule brièvement certaines ci dessous, parmi les plus significatives. Elles sont basées sur mes souvenirs, et ma meilleure compréhension des différents aspects des points soulevés.

Un groupe d’échange a été créé sur le site web de R&R. Toute personne intéressée peut s’exprimer davantage à propos de n’importe quel problème. (Inscrivez-vous  ici et sélectionnez l’option du menu « discussion »)

1. Ma premier inquiétude était, (avec les AGI de 2005 significativement en dessous du seuil de pauvreté !) « Où allons nous trouver des millions de dollars d’investissement ? »

Frank possède à la fois des qualifications professionnelles, et une expérience considérable des recherches de subventions auprès des établissements philanthropiques pour ce genre de projet (il est à l’aise dans le monde « universitaire ») et il est déjà en relation avec un large réseau de personnes ayant participé à ce genre de travail. La majeure partie des fonds ne viendra pas de nos propres poches.

2. Une autre problème évoqué était, « IASH représente un segment relativement étroit de la communauté PNL. Ce projet ne va-t-il pas aboutir à la promotion commerciale de quelque uns aux dépens des autres ? »

Les membres de l’IASH ont voté pour approuver le projet et pour stipuler le type de parrainage sans but lucratif recherché. Ce qui est tout a fait essentiel à la création d’un garde fou pour la quête des subventions nécessaires au financement de ce type de recherche. Si quelqu’un connaît des organisations sans buts lucratifs qui seraient disposées à soutenir certains objectifs du projet, merci de nous les faire connaître, afin que le projet puisse avoir une assise aussi large que possible.

Le comité de direction du projet se compose de Frank Bourke, de Robert Dilts, de Judith Delozier, de Tim Hallbom, de Dee Kinder, et de Suzi Smith.

Le projet est expressément conçu pour apporter un bénéfice à l’ensemble du champ de la PNL, y compris à ceux qui choisissent de ne pas y participer activement pour l’instant. Il ne va privilégier personne. Nous écrivons à tout le monde au sein de la communauté PNL, et le fichier mailing développé pour le projet R&R sera réservé uniquement à la communication sur les activités du projet, à l’exclusion de tout autre but, publicitaire ou autre.

3. Un problème important soulevé par un certain nombre de personnes concernait l’impact possible d’un projet réussi sur ceux d’entre nous qui ne sont pas titulaires d’une licence. « Si nous réussissons à prouver que les méthodes PNL fonctionnent, seront elles réservées aux professionnels titulaire d’une licence, rendant l’usage de ces méthodes illégales pour les autres ? »

Il y a plusieurs aspects dans cette question. En premier, c’est le fait que la question de l’attribution d’une licence est bien distincte de celle de l’utilisation d’une méthode particulière. Les méthodes de thérapie Cognitive et Comportementale, qui sont les plus proches de celles de la PNL. Ce sont les méthodes les mieux validées par la recherche, elles peuvent être utilisées par des professionnels titulaires d’une licence  ou non. 

La délivrance d’une licence spécifie uniquement qui peut se mettre au service du public en tant que titulaire d’un titre professionnel particulier : psychologue, travailleur social, etc. Je pense qu’on peut discuter le fait que si le projet de R&R réussit a démontrer que certaines méthodes PNL fonctionnent, de nombreux clients pourraient rechercher des pairs en PNL plutôt que des professionnels titulaires d’une licence, afin de bénéficier des autres méthodes PNL qui n’ont pas encore été scientifiquement validées.

4. Certains ont explicitement déclaré que, « la PNL n’est pas un sujet approprié à une recherche rigoureuse. » Personnellement, avec un parcours de « sciences dures » en chimie, je pense que toute chose valable peut faire l’objet de recherches. La recherche, dans sa signification la plus large et la plus fondamentale est simplement une manière de séparer l’imaginaire de la réalité. En outre, avec les soucis de la PNL de rechercher des procédures de preuve reposant sur une base sensorielle, des modèles d’intervention détaillés, des résultats rapides, et l’évaluation rigoureuse des résultats comportementaux, je pense que la PNL peut faire beaucoup plus facilement l’objet de recherches que d’autres approches thérapeutiques.

Une invitation ouverte :

Nous vous demandons de rendre visite au site Web WWW.NLPRandR.net sur lequel vous aurez une présentation plus détaillée des buts du projet, et vous inscrire pour vous joindre à nous et soutenir les buts du projet. Un certain nombre de personnes et d’organismes qui ont participé à la conférence IASH de 2006, y compris NLP Compréhensive, NLPCA, NLPU, NLP NY, Canadian Association of NLP et NLP Midwest ont déjà accepté de soutenir le projet R&R, et la liste des sponsors prévus, à la fois des individus et des organisations, se développe chaque jour.
L’inscription vous donnera accès aux informations concernant les développements du projet en cours, comme aux possibilités de prendre part directement à l’un ou plusieurs aspects des travaux. À l’heure actuelle, nous sommes tous les volontaires bénévoles. Si vous décidez de ne pas nous joindre maintenant, merci de bien vouloir suivre nos progrès, et pensez à nous rejoindre dans l’avenir.

Une demande :

Si vous soutenez les buts généraux du projet, nous vous demandons de transmettre cette annonce aux personnes présentes dans vos fichiers et intéressées par la PNL, pour qu’elles puissent visiter le site Web, et s’impliquer dans le projet si elles le souhaitent. Sentez-vous libre d’exprimer tout problèmes ou réserves que vous pouvez avoir à propos du projet. Nous espérons l’adhésion et la contribution de tous les secteurs du champ de la PNL, et également des domaines proches.

Merci de bien vouloir nous aider à démarrer en transmettant cette annonce à toute personne susceptible d’être intéressée

Merci de votre temps et de votre attention, et merci d’effectuer le travail que vous faîtes.

Steve Andreas

Président du Comité de recherche
Projet de recherche et de Reconnaissance de la PNL
63 Bovet Road # 238, San Mateo, CA 94402-3104 USA
145 East 22nd St, Corning, NY 14830 USA
www.nlprandr.org      www.nlprandr.net.     +1 607-936-9090

L’article Lettre de Steve ANDREAS à la Communauté PNL est apparu en premier sur PNL.

]]>
https://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/lettre-de-steve-andreas-a-la-communaute-pnl/feed/ 0
Les Méta-États (Meta-States)https://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/les-meta-etats-meta-states/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=les-meta-etats-meta-states https://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/les-meta-etats-meta-states/#respond Mon, 18 Mar 2019 12:52:51 +0000 https://pnl.aikicom.eu/?p=922 « Comme quoi les groupes de pairs de l’atelier PNL ont du flair ! Alors que se multiplient les formation à la neuro-sémantique, nous proposions déjà en 1998 de découvrir lors d’un atelier PNL le modèle des méta-états, modèle alors inconnu dans le monde PNL francophone ! »  Le modèle des Meta-States développé par Michael Hall est un modèle…

L’article Les Méta-États (Meta-States) est apparu en premier sur PNL.

]]>
« Comme quoi les groupes de pairs de l’atelier PNL ont du flair ! Alors que se multiplient les formation à la neuro-sémantique, nous proposions déjà en 1998 de découvrir lors d’un atelier PNL le modèle des méta-états, modèle alors inconnu dans le monde PNL francophone ! » 


Le modèle des Meta-States développé par Michael Hall est un modèle qui vient enrichir la PNL. Appelé le troisième méta-domaine de la PNL, ce modèle a été qualifié par Wyatt Woodsmall comme « la contribution la plus significative à la PNL » dans les années 1994.

Définition des méta-états

Les Méta-Etats (ME) sont des états à propos d’état.

Le modèle de la PNL propose la triade Etat-interne- processus interne et comportement externe. Cette triade constitue un système qui s’auto-influence. 
L’état interne est l’ensemble de notre ressenti, émotion, pensées, physiologie à un moment donné. Cet état est un état corps-esprit influencé par l’environnement (réponse aux événements et aux expériences que nous rencontrons dans notre vie quotidienne). 

Nos états produisent une configuration globale de sensation ou de gestalt. Nous les référons en tant qu’états émotifs. Quand notre conscience consciente sort et embrasse un certain élément dans notre environnement — nous en construisons une représentation intérieure dans notre ‘corps-esprit’ en termes d’images visuelles, données auditives, sensations cinesthésiques, etc. (les systèmes sensoriels de representational de VAK).

Un état primaire (EP) se rapporte ou fait référence (le symbole @ remplace l’expression « à propos de « ) à un certain objet (personne, événement, chose) dans notre environement. Intérieurement nous éprouvons ceci comme pensée-et-émotions au sujet de cette élément, expérience, ou stimulus.

Un Meta-Etat (ME.) naît lorsque nous « pensons-et-sentons » au sujet (@) d’une certaine pensée-et-émotion précédente. En cela, notre conscience consciente ne sort pas au monde pour embrasser quelques données, mais se reflète en arrière sur elle-même (par conséquent une conscience auto-réflexive) et crée alors des pensée-et-sentiments de niveau plus élevé. En conséquence, nous éprouvons un état au sujet d’un état (ou méta-état). De tels méta-états associent ou font référence à un état précédent. 

Ainsi plutôt que d’être lié à un élément, une expérience de l’environnement, ils ont trait à (@) d’une certaine  » pensée précédente,  »  » émotion,  » concept, compréhension, etc… Par conséquent un méta-état décrit un niveau plus élevé d’abstraction @ une abstraction. Ceci crée un état conceptuel.


L’histoire du modèle de Meta-States

Gregory Bateson (1972) a introduit l’expression  » aller en méta » et a développé des principes de base au sujet des méta-niveaux quand il a écrit « Les méta-messages modifient toujours les messages plus élémentaires  » 
Et dans les méta-niveaux, Bateson a donné des explications au sujet  » de la différence qui fait la différence. « Partant de cela, il a avec ses collègues défini la théorie de la double contrainte de la schizophrénie et ont basculé le monde psychologique. Il a également développé un modèle de méta-niveau de l’apprentisage qu’il a utilisé pour expliquer et modéliser la structure d’expériences de niveau élevé comme la beauté, etc…

Alfred Korzybski (Science and Sanity 1933/1994qui a inventé les mots « formation neuro-linguistique »en 1936 et engineering humain (human engineering) dans « Manhood of Humanity (1921) a parlé au sujet de la structure des expériences humaines par son modèle des « niveaux d’abstraction  » — un modèle qui a indiqué comment le système nerveux (neurologie) produit des cartes (modèles du monde) par lesquelles nous navigons dans la réalité. Il a alors parlé non seulement des abstractions de niveau de base (états primaires) mais également des abstractions de second ordre, des abstractions de troisième ordre, etc… (méta-états). 

Bandler et Grinder (1975/1976) incluent l’idée de Bateson de se déplacer dans les méta-niveaux, ils ont créé le premier Meta-Domaine de la PNL: le Méta-modèle du langage. Ce modèle élégant et puissant permet de décoder la structure de la subjectivité en analysant le langage propositionnel (les mots) puis les langages de représentation (les systèmes sensoriels de VAK). 

Plus tard, Bandler et Bandler ont commencé à articuler le deuxième Meta-Domaine de la PNL — le Meta-Programme de la perception. Ce modèle est né pour expliquer les  » pannes  » des interventions classiques de la PNL. Plus tard d’autres ont enrichi ces modèles et ont commencé à ajouter d’autres techniques et procédures qui contenaient des modèles impliquant des niveaux multiples. 
En 1994 Michael Hall a développé son modèle des Meta-Etats des niveaux logiques, les états corps-esprit, et la conscience réflexive. Ce modèle explicatif a ouvert une voie pour modéliser des méta-niveaux dans les états de conscience complexes et multi-niveaux. 
L’étincelle pour le modèle de Meta-States a résulté d’un projet modelant explorant l’état subjectif de résilience décrit en 1994 à la conférence internationale de PNL à Denver et dans lequel Hall a mis en évidence le fait que la stratégie de la résilience impliquait des états multiples et plusieurs méta-niveaux. Il soumit alors une description du modèle à l’IANLP (International Association for NLP ).

L’article Les Méta-États (Meta-States) est apparu en premier sur PNL.

]]>
https://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/les-meta-etats-meta-states/feed/ 0
Enfer et paradis, un conte japonaishttps://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/un-conte-japonais/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=un-conte-japonais https://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/un-conte-japonais/#respond Mon, 18 Mar 2019 11:58:27 +0000 https://pnl.aikicom.eu/?p=844 Un jeune aventurier plein d’ambition, voulut savoir la différence entre l’enfer et le paradis. Comme il était très appliqué et très dévoué, il put bénéficier du privilège de ce savoir. En rêve, il fut emmené en visite dans ces lieux inconnus. Il fut d’abord très étonné par les ressemblances de ces deux mondes. En effet,…

L’article Enfer et paradis, un conte japonais est apparu en premier sur PNL.

]]>

Un jeune aventurier plein d’ambition, voulut savoir la différence entre l’enfer et le paradis. Comme il était très appliqué et très dévoué, il put bénéficier du privilège de ce savoir.

En rêve, il fut emmené en visite dans ces lieux inconnus. Il fut d’abord très étonné par les ressemblances de ces deux mondes.

En effet, dans les deux, les personnes qui y séjournaient étaient doté de baguettes pour saisir leur nourriture mais ces baguettes étaient tellement longues qu’elles ne permettaient pas de saisir la nourriture et de la porter à sa bouche. Mais ce qui étonna encore plus le jeune aventurier c’était ce qui différenciait ces deux mondes.

En enfer, les convives ne pensant qu’à eux-mêmes tentaient de s’emparer des plus beaux morceaux. Ils se bousculaient, se contorsionnaient pour parvenir à saisir avant les autres la nourriture et se la mettre en bouche. Ils payaient au prix fort chaque grain avalé !

Au paradis par contre l’ambiance était toute autre. Les convives partageaient leur repas dans la bonne humeur car chacun utilisait sa baguette pour nourrir le convive d’en face !

L’article Enfer et paradis, un conte japonais est apparu en premier sur PNL.

]]>
https://pnl.aikicom.eu/2019/03/18/un-conte-japonais/feed/ 0
Le Moi Futurhttps://pnl.aikicom.eu/2017/02/02/le-moi-futur/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=le-moi-futur https://pnl.aikicom.eu/2017/02/02/le-moi-futur/#respond Thu, 02 Feb 2017 15:15:47 +0000 http://www.metapnl.com/?p=628 Par Christian VANHENTEN texte original 1997 revu en 2003 Introduction le procédé commentaire applications   Introduction Nous vivons dans le présent. Mais celui-ci est souvent parasité par notre passé ou obscurci par une vision noire ou floue de notre passé. C’est en traversant une période difficile de ma vie que m’est venue l’idée de cette…

L’article Le Moi Futur est apparu en premier sur PNL.

]]>
Par Christian VANHENTEN
texte original 1997 revu en 2003

Introduction

le procédé

commentaire

applications

 

Introduction

Nous vivons dans le présent. Mais celui-ci est souvent parasité par notre passé ou obscurci par une vision noire ou floue de notre passé.
C’est en traversant une période difficile de ma vie que m’est venue l’idée de cette personne qui s’est avérée être une incroyable ressource. La PNL enseigne des modèles faisant appel à des mentors. Ces mentors sont des personnes de référence, des exemples qui nous motivent ou nous inspirent.
Le moi futur est un modèle qui embrasse celui des mentors et l’élargit pour en faire un instrument puissant de motivation d’aide à la décision et de ressource pour les présents difficiles.

Le procédé

1) créer votre moi-futur

Le moi futur c’est vous dans le futur, dans quelques années, dans quelques jours, dans quelques semaines.
Choisissez une date bien précise par exemple le 15 juillet de telle année. Si vous êtes quelqu’un de précis précisez également l’heure voire la minute.
Prenez le temps de créer le moi-futur correspondant à vous à la date que vous avez choisie. Personnifiez-le. Concrétisez-le. Comment-est-il (elle) ? Quel est son ton de voix ? Comment est-il(elle) habillé, etc. Votre moi futur doit devenir une vraie personne.
Ce qui vous différencie est un espace-temps. Le temps est ici l’élément séparateur, mais il joue un rôle équivalent à l’espace : nous sommes séparés de notre moi-futur comme d’un ami, d’un frère ou d’une soeur qui serait à l’étranger.

2) Définir le rendez-vous

Un point essentiel : cette séparation n’est que provisoire. Prenez conscience de la certitude que avez de retrouver ce moi-futur à la date que vous avez fixée dans le futur. Votre moi-futur a un âge.
Il s’agit donc de fixer ce moi-futur à cette date précise de votre vie à venir et non d’en faire un personnage fuyant qui aurait perpétuellement deux ans ou dix ans de plus que vous.
La perspective de cette rencontre est la source d’une amplification de la motivation. Imaginez ces retrouvailles: « Lorsque j’atteindrai cette date, ce jour, cette année ou je serai en sa présence, quelle fête ! » Et il serait bon d’en marquer l’instant.

3) Motivation dans le présent

Maintenant que vous avez une représentation claire de votre moi-futur et une date de rendez-vous, il reste à décider de ce que vous voulez offrir à votre moi-futur. Au propre comme au figuré vous feriez tout pour lui ! Mais quoi précisément ? Quelles actions pouvez-vous entreprendre qui permettront à votre moi-futur d’être comme vous souhaîteriez qu’il (elle) soit ?

Commentaire

Votre moi futur est multiple. Plus qu’un simple compagnon, c’est toute une équipe, une famille, un groupe de personnes en qui j’ai pleinement confiance et pour qui j’ai un amour infini. Mes moi-futurs sont des instantiations de périodes qui prennent sens en fonction de mon cours de vie. Je choisirai mon moi-futur dans un an dans deux ans dans dix ans. L’étudiant choisira son moi-futur jeune diplômé, la femme enceinte choisira son moi-futur jeune mère. Chacun fera son choix et pourra même faire plusieurs choix. Moi diplômé, moi en couple, moi parent, … Pour chaque choix on fixera un instant précis, un âge, une date, l’accomplissement d’un événement (mariage, diplôme, naissance, déménagement,…).
Cette concrétisation de mon moi-futur correspond à la notion d’objectif en PNL. Il doit donc en respecter les critères de validation. Ce moi-futur doit être concret en faisant appel à tous les sens (voix, odeur, photo mentale, …). Il ne peut être que positif (pas de non-moi-futur). Il doit être sous mon contrôle (pas question de choisir un moi-futur élu président ! ). Il doit être écologique, c’est à dire respectueux de nos valeurs, bon pour la personne. Il doit également respecter le but vers lequel tend notre vie: le méta-objectif.
Chacun peut donc choisir un nombre illimité de moi-futurs en fonction de ses besoins. Ces moi-futur se distingueront par leur âge ou par leurs caractéristiques.

Travaillons sur un exemple

Imaginez une personne qui vous ressemble. Elle vous ressemble tel un frère jumeau ou une soeur jumelle. Imaginez cette personne dans la situation suivante : elle vient de terminer la lecture de cet exercice et en a retiré des idées intéressantes, elle est pleine d’enthousiasme et a envie de tester cette théorie pour son plus grand bien-être. Imaginez cette personne avec un maximum de détails en faisant appel à tous vos sens. Vous la connaissez bien cette personne. Elle vous ressemble mais ce n’est pas vous. Vous n’avez donc aucun mal à vous en faire une représentation précise: une image avec un maximum de détails, un ton de voix, un tempo, une odeur, un toucher de peau. Cette personne vous la voyez et elle est véritablement dans cet état d’enthousiasme. Vous pouvez imaginez ce qui permet de détecter cet état et vous l’ajoutez dans votre représentation. Vous imaginez cette personne avec la même précision que vous voyez les personnes autour de vous. Et de même que vous ne vous identifiez pas aux personnes de votre entourage, vous ne vous identifiez pas à cette personne. Ainsi vous ne pouvez sentir ce qu’elle sent. Tout au plus pouvez-vous imaginez ce qu’elle peut ressentir et vos sens vous en apportent la confirmation. La perception concrète de cette personne peut par contre vous amenez à un ressenti personnel par empathie, de même que l’on peut ressentir un frisson à la vue d’un enfant écrivant au tableau et dont l’ongle crisse sur la surface noire.
En fermant les yeux vous pouvez vraiment croire qu’elle existe cette personne, elle n’est pas loin et le temps vous rapproche.
Mais de même que vous imaginez cette personne vous pouvez également et de la même manière imaginer une personne du même âge qui lui ressemble étrangement. La seule différence vous la détectez dans l’attitude qu’elle adopte. Disons qu’elle est désabusée, blasée, manifestement plus rien ne l’étonne. Elle n’a rien retiré de la lecture qu’elle vient de terminer. Elle s’étonne de l’enthousiasme de sa voisine, elle s’en moque même. Construisez cette image avec son, odeur à votre convenance.
Et alors que vous aurez construit ces deux images et qu’elles vous paraissent criantes de vérité, je vous propose de choisir un des deux personnages. Disons le premier. Enrichissez encore son image tout en affaiblissant l’autre. Cette personne vous plaît, vous l’aimez, comme vous-même dirions-nous. Vous êtes réellement prêt à tout faire pour elle. Pour elle vous donneriez tout ce que vous possédez.
Imaginez alors une ressource, un état de curiosité amusée par exemple, que vous allez adopter maintenant. Cette ressource vous semble-t-elle un beau cadeau à lui offrir ? De même qu’un parent est prêt à beaucoup de sacrifice pour donner toutes ses chances à son enfant, offrez-vous d’intégrer cette ressource et adaptez la en fonction de votre expérience propre.
Quand vous l’aurez intégrée pensez à ce moi-futur que vous aimez et ressentez le bien-être qui résulte de ce cadeau pour vous ici et maintenant !
Dans cet exercice nous avons choisi un personnage qui nous est proche dans le temps et nous pouvons déjà nous préparer à le recevoir, comme un fils accueille son père comme une mère reçoit sa fille après une longue séparation.
Ces embrassades chaleureuses se matérialisent ici par l’incorporation de ce moi-futur presque présent. Encore quelques mots et il est là. Tendez-vos bras dans la direction de votre futur proche, fermez les yeux en gardant la représentation de cette personne et en rapprochant les bras
In-corporez-vous !
Profitez de cet instant présent.

Applications du modèle du moi-futur

Le moi-futur outil de motivation

Le moi-futur est un excellent outil de motivation qui permet de manière métaphorique d’augmenter le caractère concret de l’objectif poursuivi. Le caractère hautement émotionnel qui nous lie à ce moi-futur génère un état interne réellement mobilisateur.

Le moi-futur comme aide à la décision.

Si le moi-futur choisi est écologique, il sera source de motivation et nous serons prêts à tout faire pour lui offrir d’exister dans le présent. La volonté d’y arriver a pour résultat d’aplanir les petites contrariétés du présent. Les obstacles sembleront moins insurmontables et s’ils le sont, il faudra peut-être décider de ‘re-profiler’ le moi-futur. Pour ce moi diplômé je suis prêt à bûcher encore une heure au lieu de m’affaler dans le divan et de zapper !

Le moi-futur pour remettre le passé à sa place: dans le passé

Avez-vous constaté, à quel point votre passé s’est fait discret durant l’exercice ci-dessus ?
Mais plus encore: le passé peut devenir une ressource. En effet, il contient le souvenir de tous nos ancien moi-futurs. Ceux-là qui furent nos ressources deviennent ainsi nos mentors et renforcent le processus de motivation.

Application:

(c) septembre 1997, Christian Vanhenten.
Toute utilisation de ce texte est soumise à l’approbation de l’auteur, merci

L’article Le Moi Futur est apparu en premier sur PNL.

]]>
https://pnl.aikicom.eu/2017/02/02/le-moi-futur/feed/ 0
Le site Meta-PNL revu et moderniséhttps://pnl.aikicom.eu/2015/02/17/le-site-meta-pnl-revu-et-modernise/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=le-site-meta-pnl-revu-et-modernise https://pnl.aikicom.eu/2015/02/17/le-site-meta-pnl-revu-et-modernise/#comments Tue, 17 Feb 2015 10:11:29 +0000 http://www.metapnl.com/?p=248 Après la profonde révision de 2011, le site de la meta-pnl vient de vivre un relooking qui continuera de s’améliorer. Ceci en vue de redonner vie à cet espace pour initier des groupes de modélisation! Vous qui avez connu l’ancienne mouture, bienvenue dans cet espace rénové qui vous offre des fonctionnalités supplémentaires que l’ancienne version…

L’article Le site Meta-PNL revu et modernisé est apparu en premier sur PNL.

]]>
Après la profonde révision de 2011, le site de la meta-pnl vient de vivre un relooking qui continuera de s’améliorer.
Ceci en vue de redonner vie à cet espace pour initier des groupes de modélisation!
Vous qui avez connu l’ancienne mouture, bienvenue dans cet espace rénové qui vous offre des fonctionnalités supplémentaires que l’ancienne version du site (entièrement fait main) ne pouvait offrir

L’article Le site Meta-PNL revu et modernisé est apparu en premier sur PNL.

]]>
https://pnl.aikicom.eu/2015/02/17/le-site-meta-pnl-revu-et-modernise/feed/ 1
Dilts réveille toi, ils sont devenus fans !https://pnl.aikicom.eu/2011/07/20/dilts-reveille-toi-ils-sont-devenus-fans/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=dilts-reveille-toi-ils-sont-devenus-fans https://pnl.aikicom.eu/2011/07/20/dilts-reveille-toi-ils-sont-devenus-fans/#comments Wed, 20 Jul 2011 09:23:43 +0000 http://www.metapnl.com/?p=487 Feedback d’un séminaire (Bruxelles 2004) Les participants arrivent seuls ou par petits groupes dans le hall d’accueil du séminaire. Une tasse de café les attend. Les discussions s’amorcent timidement, entrecoupées de retrouvailles et d’embrassades au fil des arrivées, réminiscences d’émotions partagées lors de précédents séminaires. Puis arrive Robert Dilts. Regards discrets. Quelques personnes s’empressent d’aller…

L’article Dilts réveille toi, ils sont devenus fans ! est apparu en premier sur PNL.

]]>
Feedback d’un séminaire (Bruxelles 2004)

Les participants arrivent seuls ou par petits groupes dans le hall d’accueil du séminaire. Une tasse de café les attend. Les discussions s’amorcent timidement, entrecoupées de retrouvailles et d’embrassades au fil des arrivées, réminiscences d’émotions partagées lors de précédents séminaires.
Puis arrive Robert Dilts.
Regards discrets. Quelques personnes s’empressent d’aller le saluer, l’embrasser : signe extérieur de reconnaissance et marquage social. Robert Dilts semble reconnaître chaque personne qui vient le saluer. Il est souriant, réservé. Son esprit est sans doute entièrement tourné vers l’espace qu’il occupera pendant 3 jours. Vérification du micro, dépôt de quelques CD à vendre ; l’orateur prend possession de l’espace.
Le séminaire peut commencer.
Ce module intitulé « L’héritage de la PNL, debout sur les épaules de géants » fait partie intégrante d’une formation de thérapeutes. Cela devrait très logiquement le distinguer des séminaires tout public qui ne quittent que rarement le niveau des exposés simplistes et ne doivent trop souvent leur succès qu’aux états émotionnels qui marqueront l’esprit des stagiaires.
Je m’attends donc à recevoir un enseignement plus approfondi, plus élaboré avec une certaine forme de rigueur, voire de précision.
Les démonstrations sont intéressantes et montrent la flexibilité de Dilts dans l’accompagnement des sujets et son art de les maintenir … dans le cadre de la démonstration. Je note comment Robert prend appui sur le public: aparté lors de moments difficiles ayant sans doute l’effet de ramener le sujet dans le chemin de l’exercice à exécuter.
Manifestement les démonstrations ne sont que partie au spectacle, le « problème » du « client » n’étant que prétexte et le changement vers l’état désiré quasi hors contexte. Curieux dans le cadre d’une formation pour thérapeutes! Si la démonstration est belle, je m’interroge sur l’effet qu’aura cette technique vécue par le sujet au delà du simple plaisir d’avoir passé un agréable moment sous la guidance du grand Robert.
Déception et rêverie où je me prends à rêver d’une démonstration mettant en évidence la primauté de la relation thérapeute client plutôt que le respect des étapes d’une technique ou d’un show face à un public conquis d’avance.
A noter également la démarche systématique de Dilts de ramener au conscient, de verbaliser et cela même dans les techniques sensées illustrer le rôle de l’inconscient dans la partie consacrée à Freud ou Erickson.
Le rôle du traducteur n’est pas neutre dans la mise en scène. Mimiques, petits gestes comiques, ton de voix accentuant l’un ou l’autre partie du discours que Dilts n’avait pas souligné. Les deux comparses se connaissent de longue date et nous offrent un spectacle attrayant voire plaisant sans parvenir à me masquer la pauvreté et le manque de rigueur du contenu. Oui une belle performance d’acteur, vraiment … si ce séminaire ne se déroulait pas dans le cadre d’une formation de thérapeutes PNL! Dans ma grande candeur j’avais imaginé que dans ce cadre le contenu présenté par Dilts serait sérieux, rigoureux.
Le séminaire avait pour sujet l’héritage de la PNL.
La PNL, selon Dilts, a grandi sur les épaules de quelques géants. Je m’attendais à ce que l’on aborde en principal les thérapeutes modélisés par Bandler et Grinder aux premières heures de leur collaboration c’est-à-dire Fritz Perls, Virginia Satir et Milton Erickson avec en bonus Gregory Bateson. Ce ne fut pas le choix de Dilts. Commençant le séminaire par la Xème présentation de ses niveaux neuro-logiques, Robert Dilts construit son exposé, niveau après niveau en partant du niveau du comportement associé à Pavlov puis William James pour les capacités, ensuite Sigmund Freud pour les croyances pour enfin aborder Milton Erickson.
Cet ordre sera loin d’être anodin car Dilts en bon orateur prendra constamment appui sur ses premiers propos pour progresser dans son exposé donnant ainsi un poids relatif excessif aux premiers niveaux. C’est ainsi que Pavlov aura la part belle et sera évoqué tout au long des 3 jours. Et moi de saliver pour progressivement me rendre compte que je n’aurai pas le plaisir de goûter à la pitance que j’étais venu chercher.
Le clou de l’exposé s’apparente au clou du cercueil de mes espoirs de participant à ce séminaire : Freud !
La PNL a grandi sur les épaules de Freud. Freud a compris le rôle du « rapport » dans la relation thérapeute PNL et client. On bascule dans le surréalisme. Insistant sur le rôle de la relation du thérapeute avec son client, Dilts affirmera que Freud avait compris l’importance de la relation de confiance et du rapport profond qui devait s’établir avec le thérapeute afin que le client soit « d’accord de faire des choses qu’il n’a pas envie de faire ». Hormis le fait qu’elle puisse être assimilée à une forme de manipulation ce qui n’était assurément pas le propos de Dilts, cette affirmation m’est apparue tellement incongrue que je demanderai à Dilts comment il peut affirmer que Freud avait compris l’importance  du « rapport » (au sens PNL) alors qu’il avait adopté cette position caractéristique hors du champ de vision de son patient. Dilts répondra en modulant quelque peu son propos : « Freud avait commencé à comprendre mais il n’avait pas complètement compris » (sic). Je me suis un instant demandé où je me trouvais et si j’avais bien entendu. Si je n’avais pas réécouté l’enregistrement à posteriori j’aurais pu me croire victime d’un délire personnel d’autant que personne dans l’assemblée n’a réagi.
Que l’on me comprenne bien, je n’ai rien contre le courant psychanalytique contrairement à une tendance assez répandue dans le monde PNL. Il se fait que ce n’est pas ma tasse de thé et c’est tout. Chaque approche a ses qualités et ses défauts, ses praticiens de qualité et les autres. Mais que l’on en vienne à présenter la PNL comme une sorte de produit de l’héritage freudien, allons bon ! Avec le raisonnement tenu par Dilts, quiconque peut devenir un précurseur de la PNL. On pourrait ainsi prolonger l’exercice et faire de Mercator un précurseur de la PNL pour son apport dans la réalisation de cartes du monde. Et pourquoi pas le capitaine Haddock pour les ancres !
Les notes de séminaires distribuées aux participants sont généreuses et ne reflètent pas l’impression ressentie en suivant le séminaire. Après plusieurs relectures j’irais même jusqu’à dire qu’elles font oublier l’impression négative de superficialité et de manque de rigueur ressentie en écoutant Dilts durant ces trois journées. Les thérapeutes modélisés par Bandler trouvent leurs places à côté des autres plus largement évoquées lors du séminaire et l’intention de Dilts apparaît plus clairement qui peut être résumée par cet extrait du support de séminaire :
« Bien que l’influence de James sur un grand nombre des aspects les plus fondamentaux de la PNL n’ait pas été reconnue, ses observations et idées d’avant-garde se sont clairement révélées essentielles au développement de la PNL. » (support écrit du séminaire page 21)
Il semble donc qu’en plus de l’inévitable simplification du propos pour maintenir le rythme de la présentation, le séminaire semble avoir plus souffert que bénéficié de l’influence de son traducteur simultané. Ce dernier, animé sans doute de l’intention (positive) de rendre vivante sa traduction et évoluant face à un auditoire conquis d’avance (puisque majoritairement composé des stagiaires à sa formation de thérapeute), a contribué à ce sentiment de superficialité et de manque de profondeur des propos que j’ai ressenti durant et à l’issue du séminaire.
Les techniques proposées pour illustrer les propos du formateur, indépendamment de leurs qualités et leur de pertinence, sont anciennes et sélectionnées dans le panel des techniques de Dilts ou des personnes qui lui sont proches. Pourquoi lorsque l’on se veut le fédérateur de la PNL ne pas ouvrir ses propositions à l’ensemble de la PNL ? Insinue-t-on que les autres modèles sont moins bons, ne sont pas de la vraie PNL ? La NLP university est-elle si peu « universelle » ou doit-on faire le deuil d’une PNL capable de transcender les jalousies ou querelles entre formateurs ? Quid des travaux des Bandler avec son prolongement dans la DHE, de Michael Hall et la neuro-sémantique ou de James Lawley et la modélisation symbolique.
La PNL prêchée par Dilts est la PNL de Dilts, c’est de bonne guerre mais il la présente comme « La » PNL. En dehors de cela c’est le silence. Pas de mouvance dans la PNL d’aujourd’hui, pas de tendances, pas de débat ! Le monde PNL francophone fortement sous l’influence diltsienne ne brille pas par son ouverture d’esprit, c’est inquiétant pour les futurs thérapeutes PNListes.
Robert Dilts est à la base de nombreux développements qui ont amené à la PNL que nous connaissons aujourd’hui. Quiconque l’aura approché à l’occasion d’un de ces séminaires aura pu se rendre compte de son charisme. Robert est une personne attachante qui attire un public dont le méta-programme dominant semble être le matching (accordeurs). C’est bien sympathique mais j’ai l’impression qu’avec le temps cette tendance s’accentue aux dépens d’une certaine forme de rigueur et d’un appauvrissement en terme de contenu. Témoignage de cette évolution la réflexion de cette formatrice PNL qui lorsque je lui demandai si elle était satisfaite du séminaire me répondit en substance : « Je viens pour voir si Robert ne raconte rien de nouveau. Il n’y a rien de neuf, je suis donc satisfaite ! ».
Pour avoir chanté dans un chœur pendant plusieurs années, je sais le plaisir de chanter à l’unisson, mais j’y ai surtout découvert l’immense satisfaction des voix qui chantent chacune leur partition et produisent ainsi une harmonie qui décuple la qualité de la prestation. De ce séminaire, je garde plutôt le souvenir d’un soliste face à son fan club. A qui jeter la pierre : à la star ou à ses fans inconditionnels ? Je vous laisse le soin de répondre à cette question.
Je sais pertinemment que pour certains émettre un avis (par essence subjectif) critique à l’égard de Robert Dilts et des effets du vedettariat dans le monde PNL est proche du sacrilège. La PNL a aussi ses vaches sacrées. Mais plutôt que de ruminer dans son coin, il me semble plus fertile d’émettre une opinion et susciter le débat et la réflexion. C’est l’objectif de ce papier: raviver le débat dans une PNL qui gagnerait à se remettre en question et à être plus attentive à ce qui se passe autour d’elle.
 

L’article Dilts réveille toi, ils sont devenus fans ! est apparu en premier sur PNL.

]]>
https://pnl.aikicom.eu/2011/07/20/dilts-reveille-toi-ils-sont-devenus-fans/feed/ 3